D
urant les derniers jours de notre périple, nous étions au Guatemala, plus précisément dans la région d’Antigua et de Acatenango, pour rencontrer nos amis Adrian et Sebastian de chez San Miguel et, bien entendu, pour rencontrer l’équipe derrière la Finca La Uníon, qui produit le café que nous utilisons pour notre espresso Holycow! Retrouver encore cette année Don César Higueros, propriétaire de la ferme, ainsi que sa femme Nora Higueros fut un réel plaisir.

Le micro-moulin La Unión

Retrouver encore cette année Don César Higueros, propriétaire de la ferme, ainsi que sa femme Nora Higueros fut un réel plaisir. De part et d’autre, la relation que nous avons développée en vue de cette 3e année de collaboration est plus que significative.

Pour les Higueros, Café Saint-Henri fut le tout premier client à acheter directement à la Finca La Unión.  Cela permet à Don César d’obtenir un prix de loin plus intéressant que lorsque son café finit par être mélangé avec celui d’autres fermiers et exporté de façon anonyme.  Au contraire, Saint-Henri s’efforce de mettre de l’avant le nom du producteur et le nom de la ferme qui produit le café. C’est ainsi que « César Higueros » et « La Unión » se retrouvent sur chacun des milliers de sacs Holycow! qui sont vendus chaque année. Une finalité en soit beaucoup plus valorisante pour un fermier extrêmement fier de son travail et dont le labeur et le savoir-faire méritent pleine reconnaissance.  De plus, cela a un impact financier important, puisque nous achetons environ 20% de la production totale de la Finca La Unión.

micro-moulin La Unión

Pour Saint-Henri, la relation bâtie avec La Unión est critique, puisque, depuis les dernières années, il s’agit de la plus grande quantité de café achetée annuellement à un même producteur dans tout le porte-folio Saint-Henri. Comme mentionné plus haut, c’est ce café qui compose l’espresso Holycow! pendant environ huit mois de l’année et qui est de loin le café le plus souvent acheté par les aficionados de Saint-Henri.

 

Don César est un homme absolument positif, et ce positivisme est absolument contagieux.  Malgré son âge (et quelques ennuis de santé) rien ne semble arrêter Don César. Cette année, il nous accueillait avec deux surprises majeures: premièrement, Don César a fait ériger un nouveau bâtiment accueillant un bureau (nous avons hâte de vous dire pour quelle fin), une cuisine (pouvant aussi servir de petit espace de cupping) et une magnifique terrasse, où nous nous sommes posés pour partager un petit goûter.

 

Deuxièmement, il a fait ériger un autre bâtiment, plus imposant que le premier, qu’il est en phase de terminer d’ici le mois d’avril afin de mieux « processer » (c.-à-d., dépulper, fermenter et laver) des micro-lots.

Don César dans son nouveau bâtiment presque dédié qui sera dédié aux micro-lots

Revenons au nouveau bâtiment abritant un bel espace de bureau.  L’année dernière, lorsque nous avions rencontré les Higueros, Donna Nora nous avait dit qu’elle ne venait que très rarement sur la ferme et qu’elle passait l’essentiel de son temps dans la Ville de Guatemala.  Il n’y a pas longtemps, Don César a été diagnostiqué avec un petit ennui de santé. Rassurez-vous: il va très bien et le tout est pris en charge. Mais cet événement a fait prendre conscience à Madame Higueros qu’elle connaissait peu de choses sur les opérations quotidiennes à la ferme, et qu’il était temps qu’elle s’implique davantage à la Unión.  Vous connaissez la suite: le nouveau bâtiment, c’est le bureau que Don César a fait construire pour Nora afin qu’elle puisse veiller confortablement au grain.

 

Nous tenons également à souligner la présence quotidienne à la ferme et l’apport essentiel de Mayra Higueros, nièce de César, qui est l’administratrice de la Finca La Unión.  Mayra y travaille depuis l’âge de 12 ans (!) et connaît tout de A à Z ici.  Elle s’avérera assurément une relève de premier plan.  Suite à notre passage l’année dernière, Mayra avait aussi une petite surprise pour nous cette année: elle avait appris, durant l’année courante, plusieurs mots de français pour converser avec nous. Inutile de vous dire que notre cœur a fondu! ❤️

 F avec Mayra, Don César et Nora Higueros

Après avoir fait le tour de la ferme, marcher jusqu’à la chute où nous prenons notre photo annuelle (toujours accompagné du vieux Tarzan, le chien de César), nous sommes remontés au nouveau bâtiment pour partager un gâteau que Adrian et Sebastian avaient apporté pour souligner la fête de Don César, qui aura lieu quelques jours après notre passage.  Quelle coïncidence que c’était la fête non seulement de César mais aussi de Mayra, de Julie et de JF (nos deux acheteurs de café).  Loin de nous l’idée de verser dans l’ésotérisme, mais parfois, les affinités semblent tracées d’avance dans les étoiles!

Gâteau de fête avec Adrian et Sebastian (San Miguel), Megan et Mat (Axil Coffee roaster), Julie et JF (Saint-Henri) et César, Nora (Finca La Unión)

Le lendemain, nous nous sommes dirigés au laboratoire de San Miguel. Une très longue séance de cupping/dégustation allait s’en suivre: quelque 100 cafés (dont les différents lots de César) ont été dégustés. 100 cafés déclinés en 3 tasses (300 tasses) chacune goûtée au moins 4 fois... quelque 1000 gorgées plus tard (en fait 2000 gorgées si l’on compte celles de Julie et JF), le lot que nous achèterons cette année à César Higueros pour faire notre fameux Holycow était enfin choisi. Cette nouvelle récolte sera servie à compter du mois de mai 2020 dans nos Cafés Saint-Henri et chez nos partenaires commerciaux.